top of page

Mes remèdes naturels contre les allergies saisonnières

Congestion des sinus, yeux qui piquent, reniflement…. Pendant que vous regardez vos proches se réjouir des beaux jours, pour vous, le printemps ne signifie qu'une chose : le rhume des foins (et les lacs de pollens de platanes dans les rues de Lyon!)




Quelles sont les causes des allergies saisonnières ?

Les symptômes d'allergies saisonnières sont courants et surviennent le plus souvent au printemps et à l'automne, bien que certaines personnes allergiques diront que leurs allergies persistent tout au long de l'année.

Les plantes en fleurs, les arbres et arbustes, le pollen et les spores de moisissures sortent en masse pendant cette période.

Lorsque votre corps rencontre des envahisseurs étrangers de votre environnement domestique ou extérieur, il déclenche la production de molécules inflammatoires comme l’histamine, les prostaglandines et les leucotriènes.

Que font ces déclencheurs inflammatoires ?

Ces molécules sont des signaux qui indiquent à votre système immunitaire qu'il est temps de préparer une réponse pour éliminer les substances étrangères. Ce système est complexe et efficace, sauf qu'il entraîne des symptômes d'allergie qui peuvent aller d'un léger nez qui coule à de graves crises d'asthme.

Comment prévenir et limiter les allergies ?

L’approche de la naturopathie consiste à améliorer les réactions immunitaires par l’alimentation et la complémentation. On n'oublie pas les techniques de gestion du stress puisque celui-ci dérègle nos réactions immunitaires.


Une alimentation au poil (de chat!)

Tout d’abord, il conviendra de bien diagnostiquer les allergènes auxquels vous êtes sensibles. Une fois identifié (s), il conviendra de s’en éloigner le plus possible, en adoptant des routines de ménage et d’hygiène nasale que vous devez déjà connaitre.

Mais saviez vous que la plupart de nos aliments ont des allergènes communs avec les pollens courants ? Pour limiter une réponse inflammatoire, il convient alors de minimiser la consommation de ces aliments aux protéines identiques et que le système immunitaire prendra pour cible. Pour tout savoir, voici un petit tableau des allergies croisées. Certain.es diront : « oui mais je n’ai jamais fait d’allergie forte en mangeant une pomme ». C’est parce que la quantité d’allergène contenue dans la pomme est moindre. Pour autant, certain.es ressentiront une petite gêne, un picotement dans la bouche, d’autres, rien du tout. Par précaution, il sera intéressant de diminuer le plus possible ces allergènes croisés afin de limiter une réaction inflammatoire de bas grade.

L’intestin perméable

Si de manière générale, vous avez remarqué que votre transit est en difficulté, que vous cumulez ballonnements, selles irrégulières, gaz intempestifs… alors la naturopathie vous conseillera de travailler sur la digestion.

60% de notre système immunitaire se trouve dans l’intestin. L'intestin est comme un centre d'entraînement pour les cellules immunitaires. C'est là qu'ils apprennent à différencier l'ami de l'ennemi et comment organiser une réponse appropriée aux agents pathogènes envahissants - ou à tout ce qu'il reconnaît comme nocif. De plus, certaines bactéries intestinales ont la faculté de stimuler la synthèse de molécules immunitaires régulatrices de l’inflammation.

Les bactéries qui vivent dans notre intestin dirigent ce système complexe et aident notre intestin à marquer différentes molécules pour les détruire. Une diversité saine de ces bactéries intestinales protectrices est essentielle pour une réponse immunitaire équilibrée.

Mais les toxines dans l'air, l'eau, les pesticides, une mauvaise alimentation et le stress contribuent tous à un appauvrissement du microbiome intestinal ET à une certaine hyperperméabilité des cellules intestinales, ce qui aggrave la réponse allergique du corps. En effet, les allergènes ne sont plus contenus dans le tube intestinal mais passe entre les cellules et pénètrent directement dans le sang.

La mauvaise santé du microbiote contribue donc à un dysfonctionnement immunitaire qui peut déclencher des symptômes d'allergie.

Pour améliorer la perméabilité intestinale, il est donc conseillé de travailler sur un équilibre digestif dès l’hiver, avec votre naturopathe préférée. Nous verrons quels sont les aliments conseillés et les stratégies à utiliser au quotidien pour un microbiote riche et diversifié : aliments fermentés tels les yaourt, les légumes lactofermentés, le kombucha … Voire une supplémentation en glutamine pour resserrer les cellules de l’intestin.


Les micro-nutriments utiles

La recherche montre également que les personnes allergiques souffrent souvent de carences nutritionnelles et peuvent avoir besoin d’améliorer leur alimentation pour booster le système immunitaire:

- Sélénium : 2 noix du Brésil couvrent nos besoins quotidiens

- zinc : pièces de bœufs à mijotter comme le bourguignon, jarret, palleron, fruits de mer, sesame, cacao, pignons de pin

- Magnésium : amandes, cacao, poissons gras avec arêtes, légumes verts

- vitamine C : agrumes en jus par exemple, kiwi, poivrons

- vitamine D : foie de morue et son huile, poissons gras et prendre le soleil 30 minutes par jour

Apporter des acides gras oméga-3 pourra limiter la réaction inflammatoire (les prostaglandines et leucotriènes) : les poissons gras type saumon, sardines, maquereaux à hauteur de 300g par semaine. Et les huiles végétales comme le lin, le colza, la noix… prendre 2 cuillères à soupe par jour. D’autres molécules anti-inflammatoires se trouvent dans le curcuma, le gingembre et les fruits rouges !


Les compléments coup de pouce :

Ces carences en nutriments épuisent également la production naturelle de glutathion, l'antioxydant le plus puissant de notre corps, c'est pourquoi il s'agit d’une complémentation intéressante. Son taux diminue avec l’âge, le stress et l’exposition aux produits toxiques. L’augmentation des niveaux de glutathion peut fluidifier les sécrétions nasales, limiter l’inflammation et lutter contre les radicaux libres. Il peut être intéressant d’essayer le glutathion en cure de 2 mois (en parapharmacie spécialisée).

La quercétine, molécule contenue notamment dans l’oignon, est désormais proposée sous forme de complémentation intéressante puisqu’elle diminue à la fois les niveaux d’histamine (LA molécule de l’allergie) et les molécules inflammatoires associées. On la trouve naturellement dans l’oignon, la pomme, le thym, le gingembre, la spiruline, l’ananas et le brocoli. Mais malheureusement, pas à des doses super utiles. Vous pouvez donc renforcer l’action de ses aliments avec une complémentation en parapharmacie.

La périlla est une plante d’origine asiatique également appelée shiso. Elle est riche en omega 3 anti-inflammatoire et en molécules anti-histaminiques tels que les flavonoides et l’acide rosmarinique. Elle est utile également en cas d’asthme allergique et d’eczema atopique ! C’est mon produit préféré puisque le plus complet… à condition de le consommer à la fois sous forme d’huile végétale ET d’huile essentielle. Il n’y a en France qu’un seul laboratoire qui la commercialise de façon complète : Laboratoire Salvia Nutrition


Côté plantes

Ortie, plantain et menthe poivrée sont indiquées pour soulager les symptômes. On pourra les combiner avec des feuilles de cassis anti-inflammatoires et de fumeterre pour améliorer l’évacuation des déchets cellulaires.

Vous pouvez réaliser ce mélange, en vous fournissant en magasin bio ou herboristerie. Si vous ne connaissez pas Chamazonia www.chamazonia.fr , l’herboristerie de Charlène située à 2 pas du cabinet, alors c’est le moment d’y aller ! En plus, vous aurez 10% de remise en venant de ma part

Plantain feuilles 30g

Fumeterre parties aériennes 20g

Ortie piquante 30g

Cassis feuilles 20g

Posologie : 3 à 4 cuillères à soupe du mélange pour 1 litre d’eau froide. Portez à ébullition, laissez infuser 10 minutes hors du feu, filtrer et réserver dans un thermos. Se consomme dans la journée pendant 3 semaines au moins. (Dr Corjon )

L’huile essentielle de lavande et d’eucalyptus radié sont décongestionnantes et apaisantes.

Mettre 1 goutte de chaque sur un mouchoir à respirer plusieurs fois dans la journée. Précautions d’emploi : Effectuer un test cutané avant l’application - Ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois - Ne convient pas aux nourrissons de moins de 3 mois - Ne convient pas aux personnes asthmatiques.

J’espère que ces conseils vous auront intéressés et seront utiles !

Et vous, quelles sont vos meilleures astuces anti-allergies ? Dites le moi par retour de mail, tout sera lu !

Pour des recommandations plus personnalisées, je peux vous recevoir en visio ou au cabinet, en prenant RDV sur Crenolib (eh oui, Doctolib c’est fini pour moi !)

Prenez soin de vous

Sandrine Bileci

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Game Over, Doctolib, c'est fini dans 3 jours!

Comme annoncé par les équipes de Doctolib en octobre, les professions non conventionnées, comme la naturopathie, la sophrologie, les psychothérapies etc sont désormais bannies de la plateforme de rése

Du nouveau en drainage lymphatique manuel des jambes!

Suite à de nombreuses demandes de la part de mes clientes, je vous propose désormais des forfaits pour des séances réduites de 45 minutes, ce qui nous permettra de travailler sur les jambes uniquement

bottom of page